En référence à la loi du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et les recommandations de l’ANESM, le projet de vie personnalisé prend en compte le rythme de vie du résident, ses habitudes, ses capacités, les sources de plaisir et de déplaisir, ses choix. Dans ce but, le personnel peut enrichir ses connaissances par une méthode de prise en charge adaptée, personnalisée et évolutive. Cette méthode fait appel à la connaissance des besoins des personnes âgées, du personnel et des familles de résidents, ainsi qu’à l’utilisation d’outils de prévention primaire, secondaire et tertiaire.

 

   L'image de la profession

L"évolution des soins, ainsi que le regard porté sur la profession de soignant auprès des personnes âgées, nous oblige à une grande vigilance.

Vigilance qui nous positionne au plus prés du résident et de sa famille. 

La routine, le manque de temps (dû parfois au manque de personnel), la rigeur des protocoles et  des plannings de travail, gênèrent des tensions pour le personnel et donc pour le résident, qui ne se sent pas reconnu, accepté.

Le geste bienveillant, le sourire, l'attention du soignant passe inaperçu dans un contexte perçu comme laborieux. A l'inverse la moindre marque d'agacement est perçue et transformée par le résident ou sa famille comme geste de maltraitance. Tout cela est dû souvent  à  une amertume accumulée, des deux cotés.

 

   Une solution unique ?

Le projet de vie personnalisé du résident peut être une solution. L'enrichir d'atouts joignant l'utile à l'agréable permettrait de replacer chacun dans une approche plus humaine. C'est à dire tenant compte des émotions de la vie et de ses aléas ainsi que de ses joies.

 

La relation personnel/résident peut devenir privilégiée, en permettant des soins personnalisés, une attention au rythme réel de la personne et non plus du planning. La toilette peut être faite le soir et pas seulement le matin. Le besoin de solitude ou de complicité avec un soignant peut être mis en avant grâce aux soins personnalisés aromatiques et à une salle "Zenitude","bulle d'air", "cocon", "détente personelle".
Une lampe douce, un simple appareil de musique, quelques CD de musique douce, un humidificateur aromaitque (10 euros), la pièce est conçue.  Une plante est la bienvenue.

        

 

   Les avantages des formations aromatiques

Des moments privilégiés, une ambiance de travail détendue, des sourires de chacun (ou non), un endroit où se ressourcer, par la douceur de la lumière, des arômes fruités (par exemple), de la musique douce, d'un siège confortable.

Des ateliers soins, massage des mains, relaxation bio dynamique pour tous, faciles à mettre en place par le personnel formé, en groupe ou à l'unité, ouvrirons un espace de rencontre différent, humain, hors soin thérapeutique.

La vie en collectivité oblige à une prestance qui fatigue. Etre soi tout simplement, sans heurter les autres, fait du bien.

L'utilisation des huiles essentielles en structure de soins permet cela:

  • Les petits enfants reviennent voir leur papi ou mamie, dans un cadre qui ne sent pas "le vieux", "le pipi" ou le désinfectant.
  • Le personnel reconsidère le resident comme une personne les recevant à leur domicile. Ils sont le voisin qui vient rendre service, levant ainsi des barrières relationnelles. Chacun ayant son atpmosphère, son humeur du moment et son rythme personnalisé.
  • La prévention des maladies nosocomiales, des contagions aériennes et manuportées.
  • La diminution de prise d'anxiolytique ou sommnifères (sources de chutes selon une étude en ehpad vendée).
  • Une amélioration de la fonction digestive, respiratoire, du sommeil et diminution des dépressions.
  • Un travail de mémoire, de prise de contact avec lé réel pour la personne âgée.
  • Un moyen de se recentrer pour le résident et le personnel.
  • De réduire l'absenteisme.

Cette formation suppose l'accord de chacun. Pour cela le programme prévoit des conférences sur les outils que sont les huiles essentielles, ainsi que sur les sens et leur vieillissement; des démonstrations de relaxation vitalisante.

Le directeur de l'établissement choisit, ou non, d'en ouvrir l'accés aux familles, résidents et autres personnels.

Un programme permet de former une personne réferente et d'instruire les autres membres de l'équipe, afin de pratiquer harmonieusement. (programme autonomie)

Tout cela se met en place progressivement, selon des protocoles souples, permettant à chacun de s'y sensibilliser et d'apprécier.

Des questionnaires concernant les besoins des personnes

La nature humaine sans cesse en équilibre, évolue à son rythme propre.

Témoignages et exemples d'intervetion en EHPAD: cliquez sur le titre.

Formation du personnel soignant

Mes publications

Documents à télécharger

Partenaires